Friends, ultime épisode d'un culte (09/05/2004)
CORRESPONDANT PARTICULIER A NEW YORK,

DAVID BENAYM

La diffusion a suscité un engouement à New York
 

NEW YORK "I'll be there for youuuuu... ". Le générique commence et la foule chante en coeur les paroles de la série culte des années 90. Déjà dix ans que Chandler, Rachel, Monica, Phoebe, Ross et Joey sont rentrés dans nos vies. Les amis ne sont pas forcément là pour la vie... Jeudi soir, Friends, a fait ses adieux à plus de 50 millions de téléspectateurs. À Tribeca, quartier chic du sud de Manhattan, le festival du film du même nom a rendu hommage à la série en diffusant sur écran géant les cinq amis. Des milliers de fans étaient réunis pour l'occasion.

Les ultras connaissaient par coeur les phrases du clip commémoratif diffusé avant l'épisode final.
Depuis des semaines, les new-yorkais préparent la soirée des au revoirs dans l'esprit du show. Chacun tente de s'identifier aux différents personnages : Phoebe, et ses blagues d'un autre monde, Monica, la maniaque de la propreté, Joey, le gourmand séducteur atteint du syndrome de Peter Pan, Ross, l'obsédé paléontologue maladroit à fleur de peau, Rachel, séductrice business woman entre deux histoires d'amour, et Chandler, roi de la lourdeur et du calembour... tous étaient réunis pour l'ultime départ.
 

Le prix des publicités diffusées pendant la soirée spéciale atteignait un niveau jamais atteint pour une série télé. Dépassant les tarifs de certaines finales du Superbowl, ou des Oscars, deux des événements annuels les plus regardés aux Etats-Unis. Les annonceurs ont préparé des spots spécialement pour l'occasion, afin de marquer les esprits et de récupérer au maximum leur investissement. Pour être présent lors des coupures pub, il fallait débourser en moyenne deux millions de dollars par tranche de trente secondes ! Même si la série est terminée, Friends continuera d'être bénéfique à ses producteurs. Ses 236 épisodes sont diffusés dans 150 pays, doublés en une centaine de langues et rapportent à l'heure actuelle 1,5 milliard de dollars rien qu'en revenus publicitaires. C'est sans compter les droits de rediffusion et ventes de DVD, dont celui du dernier épisode qui sera disponible dès mardi !
 

Tous les quotidiens new-yorkais ont salué le départ de Friends du paysage audiovisuel local. Newsday souhaitant bonne chance aux acteurs pour leur retour à «la vie normale», Le New York Times récapitulant les dix saisons écoulées et USA Today qui versait pour sa part une larme en saluant l'exploit d'avoir réussi à tenir «dix ans sans encombre, sans jamais lasser le téléspectateur». Ce qu'il y a d'étonnant aux Etats Unis, c'est que malgré la concurrence entre les chaînes, toutes ont célébré l'adieu à Friends.
 

Sans révéler les rebondissements du dernier épisode, les américains ont découvert si finalement Rachel et Ross se remettent ensemble et si Chandler et Monica parviennent finalement à avoir un bébé. Les personnages de Phoebe et Joey ont comme d'habitude joué leur rôle hilarant de personnages décalés. Les téléspectateurs attendent maintenant patiemment que le show qui va découler de Friends, basé sur la vie de Joey à Los Angeles, comble leur frustration de la perte attendue de 5 amis d'un coup... «Joey», interprété par l'acteur Matt Le Blanc, doit faire son apparition à l'automne, avec un seul objectif, de ne pas décevoir.

D.B.

© La Dernière Heure 2004

Retour au sommaire des articles